Publié le

Premier contact avec le terrain

préparation du premier test

Après plusieurs réflexions théoriques sur la meilleure manière d’enlever le trèfle, il semble préférable de passer par la pratique.

Le travail pratique du jour consiste à choisir un carré de gazon garni de trèfles et de mauvaises herbes , le voici , le 27 mars 2017, par un soir ensoleillé :

 

Arracher le trèfle par une petite tige de 2 centimètres s’avère impossible, rapidement c’est toute la racine traçante qui vient, environ 8cm, et seulement en tirant sur cette ensemble le trèfle s’arrache mais résiste avant. Parfois les racines traçantes partent dans plusieurs directions pour un même trèfle. C’est assez encourageant de tenir un bon bout de racines, cela donne l’impression d’avancer rapidement.

Les quelques mauvaises herbes ont été enlevées également.

L’idée est d’observer dans les jours qui viennent à quelle vitesse le trèfle reprend sa place dans le rectangle délimité par les deux clous en bas à gauche et en haut à droite.

Voici le résultat , bof nous sommes d’accord , mais plus de trèfle :

 

Ensuite, des graines de gazon sont semées dans des trous de diamètre 5 mm réalisés avec le tom pouce représenté, uniquement dans la grille. il s’agit de regarder si cela pousse correctement ainsi.  5mm semble petit pour viser d’y mettre une graine, même pour un robot car le gazon existant gène.

A suivre !

48h plus tard :

avant 27 mars

après 29 mars

Au centre de l’image, un trèfle est de retour.

 

le 2 avril

Le 8 avril

 

13 jours plus tard, et un passage de tondeuse, le trèfle est revenu. Plusieurs dizaines.

Autant dire qu’il ne faut pas relâcher l’entretien. Il est nécessaire d’y revenir régulièrement. L’idée d’un arrachage de choc par an n’est pas à retenir. Il faut imaginer un entretien permanent avec un cycle de passage inférieur à tous les 15 jours durant le printemps.

le 28 avril

 

le 21 mai

Le trèfle est moins présent et a laissé de la place à d’autres mauvaises herbes.

Durant ce test, aucun n’autre entretien n’est réalisé, à part une tonte régulière tous les 15 jours.

Ce test s’achève sur la conclusion que seul un entretien régulier permet de maintenir les mauvaises herbes dans une proportion faible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *